Face aux risques du maquillage permanent, quelles sont les mesures d’encadrement devant impérativement être respéctées ?

Par l'équipe de Makeup-Permament.fr le dimanche 20 janvier 2013 à 10h.

Que dit la loi du maquillage permanent ? Quelles sont règles sanitaires ?

Après les tatouages et les piercings, on assiste aujourd’hui au développement du "make-up permanent". C’est une technique qui vise à améliorer les traits du visage, à lui ajouter des touches maquillées sans devoir utiliser toute une montagne de produits ... Bref, à faciliter notre quotidien en nous permettant de se réveiller belle et prête à partir au travail sans passer par la case "je me maquille en speed au dessus du lavabo".

Mais malgré ses avantages indiscutables, cette méthode présente quelques risques non négligeables et le plus rencontré est sans nul doute le ratage en beauté. Une seule fausse manipulation peut effectivement vous défigurer à vie, combien même les professionnels clament que le make-up permanent n’est pas éternel. Il y a aussi un risque d’infection dans le cas où les outils utilisés ne sont pas stérilisés, voire même un risque de développer un cancer si la personne chargée de vous donner un nouveau visage n’est pas parfaitement formée. Par exemple si elle accepte de vous faire un maquillage permanent par-dessus un grain de beauté sensible.

Pour protéger les consommateurs contre tous ces dangers, l’État français a finalement décidé de sortir régir ce domaine à travers des décrets, notamment le n° 2008-149 du 19 février 2008 qui porte sur l’encadrement des pratiques en matière de tatouage et de piercing.

Le maquillage nude de BeyoncéCe décret porte sur différents points dont :

- les conditions d’hygiène et de salubrité relatives aux pratiques du tatouage avec effraction cutanée et perçage" car quoi qu’en disent les instituts de beauté et les esthéticiennes, le maquillage permanent est bel et bien un tatouage mais seuls les pigments utilisés diffèrent.

- une formation aux conditions d’hygiène et de salubrité

- un matériel à "usage unique et stérile" ou bien des outils stérilisés avant chaque utilisation. Pour ce cas, la stérilisation sous UV n’est pas acceptée étant donné que cela ne donne aucun résultat positif.

- une salle exclusivement réservée à la réalisation de ces techniques" surtout pour la pigmentation

- l’esthéticienne doit : avoir une attestation de responsabilité civile professionnelle, être inscrite auprès de la préfecture du lieu d’exercice et doit faire signer un consentement à son client pour signifier qu’elle l’a mis au courant des risques encourus

- pour les mineurs, il faut obligatoirement un consentement des parents ou du tuteur légal

Si un institut ou une personne exerçant ce métier n’a pas connaissance de ces lois, elle est passible à une amende de 1.500€. Est-ce bien suffisamment dissuasif dès lors que l’on parle d’une opération irréversible touchant au visage ?

Certainement pas !

Je partage donc je suis !
  • Précédent
    Introduction au le maquillage permanent
  • Suivant
    Le b.a.ba du maquillage permanent
  • 4,12 €

    Dossiers sexy des hommes de conception de poche tridimensionnelle sexy translucide taille basse mod

    Le maquillage nude de Beyoncé



    Plus d'informations
    D'autres articles sur le même sujet !
    Le maquillage permanent de A à Z

    © 2014 Makeup-Permament.fr par Webvaloris.

    La reproduction, même partielle, des contenus des pages de ce site sans accord préalable est strictement interdite. Pour toute demande : agence@webvaloris.fr